Managers, vos talents pour 2016

Par le 8 février 2016

Je vous avais sollicités en fin d’année pour recueillir vos visions sur les leviers de réussite du manager. Merci de vos nombreux commentaires, riches et variés. Pour réussir dans un monde qui change voici les talents que vous avez valorisés.

Les leviers de la réussite en 2016

réussite, shutterstock

Le collectif et la coopération comme vecteurs d’innovation

  • Le travail en collaboration et par équipes matricielles est un levier d’efficience et de performance.
  • Favoriser les échanges, les débats, les apports de point de vue de chacun développe la capacité d’une organisation à augmenter son intelligence collective.
  • Lever les « prés carrés » et encourager le partage, d’informations, d’idées permet au manager d’observer et de reconnaitre les compétences de chacun de ses collaborateurs.
  • L’émulation du travail collectif accroit la maturité professionnelle composée d’une combinatoire de connaissances de motivation et d’expériences.
  • Le manager se trouve plus facilement en situation d’expliciter les décisions de son organisation, et de faire partager sa vision et ses objectifs.
  • Travailler en coopération permet, en s’appuyant sur les qualités de chacun de progresser ensemble avec efficacité.

L’adaptabilité et l’agilité comme facteurs de transformations réussies

Pour réussir les transformations des méthodes de travail et des organisations d’équipes, une des premières qualités à développer pour le manager est sa propre adaptation aux changements.

  • Cela implique de clarifier les objectifs pour soi et pour être en mesure de les expliciter à ses équipes.
  • Cela demande également d’être assez disponible pour comprendre les résistances avant de chercher à être compris.

Pour être en mesure de s’adapter, prendre le temps régulièrement de « réviser » ses objectifs permet de prendre le recul nécessaire et de concentrer son action sur ce qui est important.

Ces « rendez-vous avec soi-même » permettent de ne pas perdre de vue ce que l’on peut transformer  dans son propre périmètre d’influence, quel que soit le champ des contraintes.  Cela facilite aussi l’affirmation une posture managériale rassurante et qui incite à l’action.

Enfin, pour encourager l’adaptabilité, c’est au manager de reconnaitre à chaque étape les résultats obtenus, de les mettre en avant et de fêter les succès.

Les valeurs humaines et le sens pour pérenniser la confiance

Le respect de ses collaborateurs et de ses collègues est une des valeurs que vous avez le plus citées.

Rechercher à développer des interactions positives, en étant conscient de ses propres limites et de celles de ses collaborateurs.

Le manager a des qualités d’organisateur et de pilote qui doivent être portées par les valeurs d’équité, d’exemplarité comportementale, d’écoute et de volonté de faire progresser ses équipes.

Voici une belle feuille de route managériale pour 2016, merci encore de vos différents apports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Valérie Moissonnier Il y a 6 mois

Merci Annette pour cette excellente synthèse concernant les besoins des managers.Je constate aussi une vraie demande dans les entreprises pour les groupes d’échanges de pratiques, le coaching collectif, le codéveloppement et les communautés managériales qu’il faut mettre en place. Pour ce qui est de l’agilité ce n’est pas encore gagné mais cela progresse.

Répondre
    Annette Chazoule

    Annette CHAZOULE Il y a 5 mois

    Merci Valérie, je suis tout à fait d’accord à propos de l’importance du co-développement comme vecteur d’excellence et de confiance.Bien cordialement

Rodolphe de mon-capitaine.com Il y a 5 mois

Le plus formateur: gérer des bénévoles.
Personnellement je me suis engagé dans une jeune chambre économique. C’est une asso internationale qui a un siège à l’ONU (pour ceux qui voient grand, c’est le top!)
Je suis investi à fond pour développer des projets avec d’autres jeunes, et ça débouche sur des opportunités exceptionnelles.
Pour ne rien gâcher, être chef de projet et gérer des bénévoles oblige VRAIMENT à réfléchir sur les leviers de motivation de chacun.
Une très belle expérience.
pour creuser: http://www.jcef.asso.fr

Répondre
    Annette Chazoule

    Annette CHAZOULE Il y a 5 mois

    Merci de ce témoignage, le manager d’une équipe de bénévoles doit développer un leadership personnel fort, sa reconnaissance repose sur ses compétences et son propre engagement, garants de sa légitimité.Bien cordialement

Guyader Il y a 5 mois

Bonjour,
Je viens de lire avec beaucoup d’intérêts votre article sur les talents du manager pour 2016, et je n’ai pu m’empêcher d’être interpellé par la notion de travail collaboratif et du développement de l’intelligence collective qui s’en suit! Etant moi-même porteur, après des années de management, d’une solution collaborative dont le but est justement de développer l’intelligence collective et les compétences de chacun. Pour approfondir: http://www.keetalent.com .
Bien à vous tous.

Répondre