Le leadership s’incarne dans les actes

    Par le 10 juillet 2017

    Dans un extrait d’une émission en l’honneur de Simone Veil, elle était invitée à parler de son incroyable capacité à aller de l’avant malgré toutes les épreuves. Elle a résumé en 3 lignes de conduite ce qui est pour moi l’incarnation du leadership et du courage.

    • Il faut avoir de la résistance, être endurant et ne pas « se laisser faire ». Lorsque l’on porte une conviction on continue sa route malgré les obstacles, les inimitiés et les comportements d’adversité. Il faut un peu de combativité aussi, disait-elle.

     

    • Il faut être solide physiquement car les épreuves marquent. La résistance physique permet de faire face et de porter la volonté.

     

    • Enfin, il faut « voir devant », se projeter et penser au comment, dans une vision à court terme tout d’abord. Les petits pas du quotidien soutiennent  l’action stratégique et portent le courage et la détermination.

    Managers, le talent du courage est lié à la capacité à faire preuve de rigueur, d’éthique, de sens de l’intérêt général,  et à la force de l’action.

    Merci, madame Simone Veil.

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    dodoussian serge Il y a 3 mois

    certes, il faut ces trois choses mais il en faut d’autres aussi. Il faut « aimer » les personnes que l’on manage car avoir des convictions c’est aussi savoir les mettre en place. il faut savoir donner car le pouvoir c’est tout sauf prendre (Marcel Mauss). Il faut savoir mettre les autres en avant et surtout pas soi. Le pouvoir de manager c’est le pouvoir de faire, de convaincre ce n’est surtout pas le pouvoir sur les autres.

    Répondre

    chaumette Il y a 3 mois

    Chère Madame, votre article est impérieusement d’actualité et aux fondements de la posture managériale mais vous ne citez pas clairement votre source. Pourriez-vous m’aider?
    par avance merci

    Répondre

    Haas Il y a 3 mois

    Merci pour ce partage

    Répondre

    Stéphane Sornin Il y a 2 semaines

    Dans beaucoup de livres de psychologie la motivation et la persévérance font l’objet de chapitres d’études. Il y a un ensemble de théories tous très intéressantes analysant les facteurs internes et externes qui conditionnent le comportement des individus au travail. Cependant pour l’ensemble des normes qu’ils pourraient être bénéfiques d’appliquer dans le domaine du management, il m’apparait que la motivation au travail doit être avant tout global dans l’organisation et doit toucher tout le monde. Oui il faut développer les facteurs internes de la personne notamment ceux de l’investissement sur le long terme et de la capacité de résilience, mais l’aspect social d’une organisation est pour ma part fondamentale. Il faut interroger constamment l’aspect systémique afin d’éviter qu’il ne devienne incohérent pour l’individu.

    Répondre