Etes-vous un manager heureux ?

    Par le 17 juillet 2017

    Au moment de la période dite de « vacances » (ou de parenthèse, ou d’abandon de notre rythme quotidien) je souhaite partager avec vous cette notion très en vogue de « Bonheur au travail ». Qu’est-ce qui vous rend épanoui(e) ? Qu’est ce qui fait sens pour vous ? Qu’est-ce qui vous permet de vous sentir reconnu(e) ?

    Voici mes 3 facteurs de bonheur dans mon métier de manager, pour débattre et partager…

    1- J’apprends sans cesse

    Mon métier me permet une remise en question permanente de mes pratiques. Et ce, tant sur le plan de l’expertise que sur le plan humain.

    Sur le plan de l’expertise : les missions sont variées, de la veille à propos du métier de manager au travail sur les évolutions pédagogiques. Les défis sont renouvelés, pour être dans une dynamique de progrès permanent.

    Pour exemple : cette année est sous le signe des évolutions digitales, ce qui impacte toutes les réflexions dans mon domaine.

    Sur le plan humain : ma fonction me donne une posture de manager transversal, je suis là pour transmettre et accompagner les experts dans leurs missions et intervention auprès des clients. Je dois donc développer ma capacité d’influence pour faire en sorte que chacun se sente soutenu et en mesure de développer son potentiel.

    2- J’évolue dans un environnement créatif et innovant

    Les équipes travaillent en connaissant les lignes directrices et les enjeux du métier de la formation. Les années sont toutes différentes, car dans un environnement incertain et toujours en mouvement il nous faut être en avance sur les besoins à venir de nos clients et les évolutions technologiques.

    Ce qui me plait : relever des défis dans mon domaine de compétences.

    Pour exemple : former l’ensemble des consultants partenaires à penser la formation comme une architecture globale et intégrée dans la vie opérationnelle de nos clients et imaginer de nouvelles pédagogies adaptées aux besoins des profils des participants.

    La prise en compte des contraintes de temps, d’efficacité et d’excellence est un facteur fort de motivation.

    3- Je me reconnais dans la culture relationnelle de mon organisation

    Les relations inter-équipes sont marquées par une confiance mutuelle, une reconnaissance de l’expertise des collègues et de l’entraide. Ce style relationnel est pérenne dans le temps. Cela donne une dynamique positive qui permet d’exprimer ses difficultés et de solliciter la personne susceptible de vous aider. Cela soutient une dynamique apprenante car on s’enrichit des expériences individuelles et collectives.

     

    Je lance le débat : Qu’est ce qui est primordial pour votre bonheur au travail ?

    Je vous souhaite un bel été et vous remercie pour votre fidélité au Blog du Management de Cegos, pour vos remarques et vos apports.

    « Celui qui déplace la montagne est celui qui commence à enlever les petites pierres », Confucius.

     

    Vous souhaitez insuffler une dynamique de performance dans votre équipe ? Je vous recommande la formation Cegos : Manager, développez le travail collaboratif.

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Jezequel Il y a 4 semaines

    A se poser régulièrement…

    Répondre