La nature, alliée de notre efficacité

    Par le 22 septembre 2017

    Nous prenons conscience que l’été nous a offert un contact salutaire, une connexion privilégiée avec la nature que ce soit au bord de l’eau, au cœur des montagnes ou à la campagne. Si nous voulons continuer à être en harmonie avec la terre, il n’est pas trop tard pour laisser la nature guider nos pas dans notre quotidien professionnel aussi.

    Comme le rappelle le spécialiste des neurosciences Idriss Aberkane en parlant du biomimétisme, la nature est le meilleur patron pour décider ou innover durablement. A notre mesure, écoutons 6 leçons qu’elle peut nous inspirer.

    1/ Respecter nos saisons

    Dans  tout projet que l’on conduit, il y a un temps pour semer, un temps pour faire grandir et murir, un temps pour récolter les fruits de notre travail et un temps pour laisser au repos.

    Posons-nous la question de savoir dans quelle saison s’inscrit l’avancement d’un projet et sans brutalité laissons vivre le cycle du projet à son rythme, au bon moment,  celui de nos clients, de nos équipes et de nous-même. Retrouvons le temps d’être des managers jardiniers car « c’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose si importante » Saint Exupéry.

    2/ Adopter une vision cyclique du temps

    Notre vision occidentale du temps nous conduit à considérer bien souvent le temps comme une ressource externe et quantifiable qui privilégie les techniques et les biens matériels : gagner du temps ou en perdre… Elle nous centre sur le faire et l’avoir et s’intéresse peu à l’être. Elle s’oppose à la vision orientale et taoïste du temps qui s’intéresse davantage à l’être.

    « En Chine, l’utilisation du temps occidental n’a pas éclipsé la perception culturelle du temps chinois : celle du nuage, du bâton d’encens, celle des vagues et des moissons, des poètes et des papillons » Christine Cayol « Pourquoi les Chinois ont-ils le temps ? ».

    3/ S’adosser aux 4 éléments de l’univers

    Parfois tout coule de source et parfois nous sommes tout feu tout flamme. Inspirons-nous de la métaphore des éléments pour trouver le juste équilibre entre les 4 énergies fondamentales qui nous animent : la terre pour nous ancrer dans la réalité, trouver ce qui motive, avoir des fondations solides ; l’eau pour nous connecter aux autres, créer de la cohésion et de la fluidité ; l’air pour nous inspirer et nous permettre de respirer en osant la nouveauté ; le feu pour nous mettre en action, nous dépasser … sans nous brûler.

    4/ Retrouver l’instinct animal

    Dans le monde urbanisé à l’extrême dans lequel nous travaillons bien souvent, l’instinct a été  émoussé, écrasé. Comme les manchots qui se reconnaissent d’après leur visage sonore, comme les saumons qui trouvent le chemin de l’océan à 15 000 kilomètres sans apprentissage, retrouvons la capacité à écouter, à percevoir les sons, à développer nos sens, à écouter nos sensations pour retrouver la force bénéfique de l’instinct.

    5/ Trouver son animal totem

    De la préhistoire aux traditions chamaniques, les hommes ont toujours cherché à se relier à un animal-totem. En observant la nature cet été, vous avez peut-être croisé un animal qui a attisé votre curiosité : tortue, cheval, libellule, chat… . Repensez à ce que cet animal vous enseignerait s’il avait une voix…

    6/ Comme un arbre

    Regardons la nature dès que nous le pouvons, testons le « tree hugging », dessinons notre arbre de vie symbolique, laissons la poésie de la nature se poser sur nos vies professionnelles et comme les Japonais émerveillons nous des changements de saisons… Bel automne à vous

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Julien Il y a 3 semaines

    J’aime beaucoup cet article. L’environnement redevient une source d’inspiration, que ce soit pour notre efficacité (comme vous nous l’expliquez) ou pour les nouvelles organisations des entreprises (qui ressemblent, en raison de leurs complexités, à notre environnement). Un retour aux sources ?

    Répondre

    Tilhet Coartet Virginie Il y a 3 semaines

    Merci beaucoup Julien pour ce commentaire. Oui u retour aux sources car écologie humaine et écologie environnementale vont de pair.

    Répondre
    TESTA Jean-Pierre

    TESTA Jean-Pierre Il y a 3 semaines

    Bravo Virginie pour ce billet très inspirant pour démarrer une belle journée.
    Bises. Jean-Pierre

    Répondre

      Virginie Tilhet Coartet Il y a 3 semaines

      Merci Jean Pierre pour ce commentaire encourageant et très belle journée !

    Coralie Il y a 2 semaines

    Nous avons beaucoup à apprendre des autres cultures… merci Virginie pour ce billet, excellent!

    Répondre

      Virginie Tilhet Coartet Il y a 2 semaines

      Merci Coralie pour ce gentil message