La confiance et l’amitié : un apprentissage

Par le 17 décembre 2013

Selon un récent sondage des Editions Tissot réalisé par Opinion Way, 93% des Français considèrent qu’il est fréquent de se faire des amis parmi ses collègues. C’est vrai que nous partageons avec eux l’essentiel de notre temps mais est-ce suffisant pour comprendre pourquoi des relations d’amitié se lient aussi fréquemment entre collègues ?

Selon un récent sondage des Editions Tissot réalisé par Opinion Way, 93% des Français considèrent qu’il est fréquent de se faire des amis parmi ses collègues.

C’est vrai que nous partageons avec eux l’essentiel de notre temps mais est-ce suffisant pour comprendre pourquoi des relations d’amitié se lient aussi fréquemment entre collègues ?

Les 6 modes de structuration du temps

L’outil « les 6 modes de structuration du temps » de l’analyse transactionnelle nous fournit une grille de lecture qui permet de mieux comprendre comment se construisent des relations de confiance et parfois d’amitié au travail.

Les modes de structuration du temps sont classés par ordre croissant d’intensité en termes d’implication et de quantité de signes de reconnaissance échangés avec les autres.

 management-confiance-amitie

Nous citons pour mémoire le premier d’entre eux, le « retrait » car dans ce mode de structuration du temps,il n’y a pas d’échange avec l’autre. Quand vous vous isolez pour prendre du recul et réfléchir, vous êtes dans le « retrait ».

Les « rituels »

Ils permettent d’entrer en contact avec l’autre sans prendre de risque dans la relation. Ils constituent une entrée en relation par le « bonjour, comment ça va ? » et l’autre de répondre « ça va ». Nous sommes d’ailleurs tout étonnés si l’autre répond autre chose. Les rituels permettent de signifier à l’autre qu’il existe pour soi.

Les « passe-temps »

Ce sont des échanges informels sur des sujets extraprofessionnels peu impliquants – « la pluie et le beau temps », « les vacances » mais pas la politique ou la religion – qui permettent d’aller un peu plus loin dans la relation sans prendre de risques. Ils constituent une manière de faire connaissance en échangeant sur des sujets d’intérêt général.

Les résultats du sondage confirment l’importance des « passe-temps » dans la construction de la relation en mentionnant que l’open space ne constitue un cadre favorable aux relations amicales que pour 10% des répondants. Au travail, les amitiés s’y nouent… quand on ne travaille pas. Près de trois Français sur quatre considèrent que boire un café, partager un déjeuner ou fumer une cigarette constituent des moments privilégiés pour tisser des liens.

Les activités

Il s’agit de partager des activités ensemble, de travailler ensemble. C’est une façon plus implicante d’être en relation car elle mobilise des enjeux professionnels ou personnels : il y a quelque chose à perdre ou à gagner. L’importance des « activités » se traduit dans le champ personnel par l’expression : « ce n’est plus comme avant, nous ne faisons plus rien ensemble ». Les salariés confirment que la coopération est plus efficace et productive quand la relation est établie, c’est-à-dire quand du temps a été investi avec une personne dans des « rituels » et des « passe-temps ».

L’amitié

La personne prend le risque de se dévoiler, de parler d’elle-même. L’authenticité de la relation autorise la richesse du partage d’idées, y compris lorsqu’il y a divergence de point de vue. Ce mode de structuration du temps apporte des signes de reconnaissance positifs intenses qui traduisent le niveau de confiance installé.

83% des sondés estiment que l’amitié améliore la productivité et 88% pensent même qu’elle aide à traverser des situations difficiles.

En revanche, le lien hiérarchique semble constituer un frein aux relations amicales, puisque seuls 43% des personnes interrogées estiment que l’on se fait des amis parmi ses managers.

Les conflits

Ils constituent un mode de structuration du temps au processus destructeur pour la relation. Ils sont inconscients et prennent leur source dans les malentendus et sous-entendus. Ils sont entretenus car ils nourrissent les besoins de reconnaissance de façon négative.

Deux questions à se poser pour conclure

Construire une relation de confiance et d’amitié suppose d’investir successivement dans les modes de structuration du temps. Alors :

  • Investissez-vous suffisamment dans les rituels et les passe-temps pour avoir une collaboration efficace et productive ?
  • Vos « amis » sur les réseaux sociaux sont-ils véritablement vos amis ?

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Mathieu Il y a 7 années

Vous pouvez retrouver l’ensemble des résultats du sondage « L’amitié au travail » des Editions Tissot ici :
http://www2.editions-tissot.fr/page_contenu/sondage-etude/infographie-amitie-travail/

En effet, si 93% des Français considèrent qu’il est fréquent de se faire des amis au travail parmi ses collègues, il ne sont que 43% à affirmer la même chose lorsqu’il s’agit de supérieurs hiérarchiques.

Répondre
    Avatar

    Fab Il y a 5 années

    Aujourd’hui l’environnement est mis en de9bat, le social e9galement mais l’e9conomique jaamis. Il est important de retrouver des lieux conviviaux de discussion, pe9dagogiques sur des mode8les e9conomiques d’entreprises originaux et innovants qui re9pondent aux vrais besoins de la population. Il est important de redonner ses lettres de noblesse e0 l’acte d’entreprendre et de compenser l’image ne9gative de l’entreprise qu’on peut avoir en regardant les de9rives de la bourse et du capitalisme financier. Dans chaque ville, un lieu de mise en pratique, montrant par l’exemple qu’un autre mode8le e9conomique est possible, notamment aupre8s des jeunes, dans une logique participative, permettrait de de9velopper l’e9conomie du territoire dans une de9marche DD et collective.VN:F [1.9.8_1114]Votez:Moyenne: 4.0/4 (1 vote au total)

Jean-Pierre

Jean-Pierre Il y a 7 années

@Mathieu : merci pour le lien.Cordialement.

Répondre
Avatar

Hervé Il y a 7 années

La contrainte est un élément primordiale pour créer des relations amicales. Les réseaux amicaux se crées généralement à l’école ou au travail, simplement parce que ce sont des relations sociales « contraintes » et fréquentes.

Répondre
Avatar

Mohd Il y a 6 années

Ecover est une entreprise innoratvice, leader dans les pratiques durables, producteur de produits me9nagers e9cologiques. Nous avons la passion de l’ame9lioration de la vie des gens en offrant des solutions durables et saines dans la vie de tous les jours. Nous sommes un moteur d’innovation et un concurrent courageux dans un marche9 difficile et sans cesse en e9volution. Nous conside9rons etre une entreprise e9thique, une socie9te9 qui fait ce qu’elle dit, et avons e9te9 re9compense9e e0 de maintes reprises. Nous sommes depuis 30 ans une entreprise reconnue et cite9e en exemple dans de nombreux pays et de nombreux domaines, nous sommes fiers d’etre diffe9rents, nous sommes ECOVER.Aujourd’hui nous continuons notre voyage ou nos valeurs et notre culture occupent une place pre9ponde9rante, non seulement pour nous, mais aussi pour nos clients, consommateurs, partenaires, fournisseurs, mais surtout nous oeuvrons pour les ge9ne9rations futures. Nos valeurs nous poussent e0 faire croitre nos activite9s en e9tablissant des relations et des partenariats partout dans le monde pour finalement construire une marque voue9e e0 l’excellence. Nos valeurs sont simples, ce sont des valeurs humaines mises en pratique chaque jour. Pour vraiment les connaeetre il suffit de travailler et de vivre par elles.VN:F [1.9.8_1114]Votez:Moyenne: 4.0/4 (1 vote au total)

Répondre
Avatar

Josee Il y a 5 années

C’est effectivement dmgaome que les versions Frane7aises soient rares.Pour les microdata qui designent une entreprise, sur Google webmaster tools, les liens nous conduisent a une page qui indique que l’indication « business and organisations » est re9serve9 a Google Adresse.Peut-on l’utiliser ou non? ce n’est pas tre8s clair, sauf que l’on a le sentiment que Google veut garder ce format spe9cifique pour son propre compte? on y perd un peu son latin …

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.