Vous devenez manager ?

Par le 21 septembre 2015

Après avoir passé, les rentrées enfantines, estudiantines, ou de vacances, voilà que votre rentrée professionnelle s’annonce peut-être aussi dans le changement.

Les rentrées d’après l’été sont souvent propices aux modifications en entreprise : nouvelles responsabilités, nouveaux projets,nouveau poste… Vous devenez manager d’équipe ? Voici 4 étapes pour vous accompagner.

time-for-a-new-job

© Shutterstock

Tout d’abord : étudiez votre contexte

Les conditions de votre nomination en tant que manager :

Vous prenez la suite de quelqu’un ou vous créez un nouveau poste ?

Vous remplacez un collègue parti en retraite, parti pour de nouvelles aventures en externe ou en interne, parti sur un échec, promu après de nombreuses années passées à la tête de cette équipe, après de nombreux succès, un collègue qui était devenu LA référence ?

Vous ne prenez la succession de personne, vous créez de toute pièce une nouvelle activité, vous investissez un nouveau projet, vous êtes celui ou celle à qui on fait appel quand il faut partir de rien ?

L’historique de votre équipe :

Chaque  équipe a une réputation : des vieux briscards ingérables, des collaborateurs fiables et engagés, des créatifs turbulents, des jeunes ambitieux, des personnalités atypiques et imprévisibles, des gens qui ont connu des difficultés, une équipe qui n’a connu que des réussites….tous les scénarios sont possibles.

Ajoutons à cela le collaborateur qui cristallise des comportements difficiles. A vous de choisir : Il ou elle n’accepte pas l’autorité, dit sans cesse non, résiste à toute nouveauté, challenge en permanence son manager, veut prendre sa place, voulait le poste, a mille idées à la minute sans être capable de terminer une mission…. Ou encore  : vous allez manager d’anciens collègues, des plus âgés que vous, des plus jeunes, des collaborateurs à distance, à l’international…On pourrait allonger la liste des situations à l’infini !

Dans tous les cas, une bonne pratique : se garder des influences anxiogènes quelles  soient liées à la typologie de l’équipe ou à votre situation.

Ensuite : prenez votre place de manager !

Si vous êtes nommé à ce poste c’est parce que votre entreprise, votre hiérarchie vous a choisi , donc vous êtes reconnu et on vous fait confiance, vos compétences, votre potentiel sont mis en valeur, pour réussir il vous faut en être conscient.

Pourquoi moi ? Souvent le nouveau manager se pose la question de sa propre légitimité, 3 pièges le guettent.

1er Piège : se mettre dans les pas de l’ancien manager et ne pas assumer sa personnalité

Se mettre dans les pas de l’ancien en ne faisant ni moins bien ni mieux, et surtout en n’affirmant pas sa propre personnalité. Assumez votre différence, marquez le changement et imprimez votre propre style !  Jean Cocteau a écrit « Ce que l’on te reproche, cultive le c’est toi». Votre différence, c’est votre chance de réussite.

2ème piège : vouloir faire trop différent tout de suite

Certes c’est paradoxal, mais vous ne pourrez imprimer votre patte, être reconnu qu’après avoir observé une phase d’écoute et de compréhension.

3ème piège : par peur de l’échec trop en faire

Vouloir être partout, tout contrôler, garder son fonctionnement antérieur, vouloir être approuvé ou aimé de tous, être surpris que ses collaborateurs ne travaillent pas de la même façon que vous et ne pas l’accepter…

Qui peut vous aider à éviter ces pièges ?

Faites appel à vos pairs bienveillants, ceux  qui sont contents pour vous et prêts à vous accueillir dans le groupe et à vous aider. Leurs conseils sont des pépites, pour vous accompagner et éviter les erreurs  du débutant.

Puis : Autorisez-vous à prendre très vite position et à décider

La barre est entre vos mains vous êtes le leader de cette équipe, c’est vous que l’on doit venir voir et solliciter.

Prenez très vite contact individuellement avec vos collaborateurs directs, écoutez les, comprenez leurs parcours leurs échecs leurs réussites. Cherchez ce qui leur plait dans ce qu’ils font aujourd’hui, comment ils se projettent dans leur avenir professionnel. Aussi, regardez dans le rétroviseur de leur parcours professionnel avec eux pour comprendre certains comportements actuels.

Posez très vite un acte collectif : un séminaire d’équipe, une réunion ou vous aurez des moments informels propices à une relation différente. Pensez lors de cette première réunion à expliquer votre propre mode de fonctionnement (gestion de votre agenda, gestion de vos rendez-vous, réponse aux sollicitations, disponibilité…). Explicitez les règles du jeu ce que vous autorisez et ce qui n’est pas admis surtout en termes relationnels entre vous et l’équipe et au sein de l’équipe.  Profitez-en pour rappeler les pratiques attendues en termes d’horaires, présence, réactivité aux mails et demandes…..

Enfin : Organisez tout de suite votre temps

Manager c’est faire faire, et pour cela il ne faut pas vous laisser déborder par les sollicitations qui ne manqueront pas d’arriver de toutes parts. Or, c’est vous qui devez piloter et non l’inverse.

A chaque sollicitation posez-vous ces 3 questions :

Quel est mon intérêt à accepter, ne puis-je pas gagner de l’efficacité en proposant une autre façon de faire, quel est le risque pour moi si je dis non ?

Si vous ne prévoyez pas des plages de « rendez-vous avec vous-même » dans vos agendas, la nature ayant horreur du vide vous risquez de vite le voir se remplir de réunions, de propositions de participations à des groupes de projets ou de réflexions, de rendez vous individuels internes ou externes.

Ce temps de recul dans les 18 mois de la prise de poste est crucial car il vous permettra de vous affirmer, de ne pas perdre de vue vos objectifs prioritaires et donc d’avoir des chances de démontrer votre valeur ajoutée.

Pensez aussi à solliciter votre manager sur les modalités de fonctionnement entre vous.

Comment allez-vous travailler ensemble, les points d’activité se feront à quel rythme, comment se passe le traitement des urgences, quelles marges de manoeuvre décisionnelle vous est-elle donnée dans ce début de prise de poste….

Alors, vous sentez vous prêts pour votre rentrée ?

 

Pour aller plus loin : 

Suivez le cycle nouveau manager, votre passeport pour une réussite durable

Manager une équipe – niveau 1

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rivka Il y a 3 années

Article qui balaye en bref les différentes étapes de la prise de poste. Serait il possible d’avoir davantage de clés ?
– est-il d’usage de faire un pitch de présentation à sa nouvelle équipe ? Sous quelle forme ? Quel contenu ?
– faut il rencontrer individuellement toute son équipe ?
Merci

Répondre

    Archer Il y a 3 années

    Bonjour, merci pour votre article. Il existe également un petit livre pour éviter bien des erreurs lorsque l’on commence à manager. Il s’agit du livre Le Dictionnaire Confidentiel du Manager : http://goo.gl/qweZP4
    Bonne journée

Speciman Il y a 3 années

Vous évoquez le séminaire d’équipe, il y a une excellente façon de renforcer l’équipe et de découvrir ses nouveaux collaborateurs : le « world café ». Utilisé depuis des décennies dans le monde anglo-saxon, c’est un outil trop méconnu en France, malgré son efficacité.
Accordez-vous 3 heures avec votre équipe : vous réunissez tout le monde dans une salle où chacun se retrouve autour d’une table par groupes de 4 ou 5 participants. Une question que vous avez préparée est attachée à chaque table (autant de questions que de tables). Ces questions ne doivent pas déboucher sur une solution, ça n’est pas un brainstorming, elles doivent rester très générales. Du type « Si nous étions leader sur notre marché, quelle étape nouvelle pourrions-nous envisager ? »
Un hôte est désigné par table, les autres personnes attablées discutent sur la question, l’approfondissent, rebondissent sur les idées émises,…
L’hôte dirige et recadre éventuellement la discussion.
Après 20mn, les participants changent de table (et y trouvent donc une autre question) tandis que l’hôte reste attaché à sa table : il présente les réflexions déjà émises aux nouveaux arrivants, et la discussion repart.
Ce type d’exercice renforce la cohésion de l’équipe, permet à chacun de participer à un processus commun, et permet au manager d’analyser comment réagit chacun : c’est une excellente façon de connaître son équipe.

Répondre

Daz Yvagvag Il y a 2 années

Pour participer à ce jeux de réflexion sur le management : [C’est les nerfs solides qui dégagent les talents de la réussite] et métamorphose l’individu par l’assurance de perfection optimale du mode de vie quotidienne managériale . Sur le champ: (Les voyageurs remarquent l’amiral excéllent,aux intempéries qui sauve les passagers et son navire) Ailleurs..(L’amiral qui échoue au large en été, coule son paquebot sans ancun réscapé)

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.