Les mécanismes de défense dans les situations difficiles

    Par le 26 juin 2018

    Lorsque nous sommes confrontés à une situation difficile ou à enjeux relationnels forts, de manière spontanée nous allons mettre en œuvre ce que l’on appelle des « mécanismes de défense ». Certains seront efficaces, et d’autres inefficaces…

    Les mécanismes de défense inefficaces

    1/ La passivité :

    Se soumettre, accepter contre son gré, ne pas poser les questions nécessaires, être dans l’évitement de la relation…

    Pourquoi c’est inefficace ?

    Ce mécanisme peut paraître protecteur à courte échéance, et permettre d’éviter un conflit. Sur le fond il ne permet aucunement de résoudre la difficulté de relation.

    2/ L’agressivité :

    Soumettre les autres, les faire plier, les agresser, imposer en force ses convictions, ne pas écouter, se montrer impatient, hausser le ton pour avoir le dernier mot….

    Pourquoi c’est inefficace ?

    L’attaque est un mécanisme susceptible d’engendrer chez son interlocuteur un autre mécanisme : des réflexes de retrait ou de menace.

    3/ La manipulation :

    Ne pas annoncer clairement ses objectifs, employer des moyens détournées pour arriver à ses fins, semer la zizanie, user des détournements de la vérité, de ruses, des manœuvres pour arriver à sas fins sans les déclarer…

    Pourquoi c’est inefficace ?

    Lorsque la manipulation est identifiée, le risque est une perte totale de confiance.

    A l’inverse, les mécanismes de défense efficaces

    1/ L’humour :

    Présenter une situation vécue comme traumatisante de manière à en dégager les aspects plaisants, ironiques, insolites. C’est l’humour appliqué à soi-même, qui peut être considéré comme un mécanisme de défense…

    2/ L’assertivité :

    S’affirmer sereinement, être soi-même, jouer cartes sur table, créer des relations de confiance, chercher des compromis, exprimer ses sentiments, ne pas se laisser « marcher sur les pieds »…

    3/ L’anticipation :

    Imaginer l’avenir en expérimentant d’avance ses propres réactions émotionnelles, en prévoyant les conséquences de ce qui pourrait arriver, en envisageant différentes réponses ou solutions possibles…

    Pourquoi c’est efficace ?

    Ces mécanismes sont efficaces car ils permettent une protection de soi-même sans risque pour autrui. Ce sont ceux là que l’on doit privilégier.

     

    « Tu vaudras aux yeux des autres ce que tu vaudras à tes yeux. » Proverbe latin

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Flora Il y a 3 mois

    Super votre article.
    J’ai trouvé un moyen mnémotechnique pour me souvenir. il faut passer de PAM (Passivité agressivité manipulation) à HAA (humour assertivité anticipation)
    Comme ça en cas de situation difficile cela me demandera de retrouver cela dans ma mémoire et du coup cela m’évitera de partir ds l’agressivité, un vieux réflexe qui n’apporte pas grand chose
    Merci

    Répondre

    Matthieu Il y a 1 mois

    Un article bien écrit !
    Dans une situation difficile on a tendance à réagir différemment par rapport à d’habitude, c’est le mauvais effet du stress.
    Il faut donc déjà se connaître dans ces situations-là !
    Et ensuite se mettre dans une position de revenir à son état nominal : méditation, activité physique, un bon repas, etc..
    Dans tous les cas, il faut rester le moins longtemps possible dans son état critique !

    http://simplementdanslebonsens.wordpress.com

    Répondre

    CHAZOULE Il y a 3 semaines

    Bonjour Flora,
    merci pour cette astuce de mémorisation très judicieuse

    Répondre

    Abonnez-vous au blog

    Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.