Prendre un nouveau D.E.P.A.R

Par le 7 mars 2019

L’outil D.E.P.A.R.[1] permet à un manager de recadrer les comportements de collaborateurs qui n’ont pas respecté une règle préalablement définie conjointement : retards, absence de reporting, non-respect des engagements pris. Ne le confondez pas avec la méthode D.E.S.C grâce à laquelle un manager est en mesure de traiter une erreur commise par l’un de ses interlocuteurs.

Méthode DEPAR

Traiter une erreur ou recadrer un comportement hors-jeu ?

Sur un terrain de sport, si un joueur rate un geste technique, l’arbitre ne sifflera pas. Le joueur va s’entraîner pour éviter de reproduire l’erreur et développer sa compétence. Une erreur s’inscrit dans le respect de la règle et appelle une réponse en termes de formation, de développement des compétences.

Si, sur ce même terrain de sport, un joueur fait un geste interdit, l’arbitre sifflera la faute. Une faute correspond donc au non-respect d’une règle contractualisée précédemment.

D.E.P.A.R

Les 5 étapes du recadrage

1- Décrire les faits objectivement et expliciter les conséquences

Décrivez de façon neutre et factuelle la situation en utilisant le « Je » : « « Hier, au démarrage de la réunion avec ton équipe, J’ai constaté que tu avais modifié l’ordre du jour que nous avions décidé ensemble sans me prévenir. ».

Indiquez les conséquences négatives ou les risques de la situation pour en montrer l’importance : « voilà les conséquences… ».

2- Exprimer son ressenti face à la situation

Utilisez le « Je » pour exprimer votre ressenti de manière authentique, libre et positive : « Je suis en colère car je me suis senti incapable de répondre à leurs questions».

3- Positionner la règle

Rappelez la règle définie préalablement qui n’a pas été respectée : « Je te rappelle que nous avions convenus de nous prévenir en cas de changement de dernière heure »

Rappelez l’utilité du respect de la règle : « C’est essentiel pour la réussite de notre mission »

Soulignez le caractère non-négociable de la règle.

4- Affirmer son exigence

Demandez à votre interlocuteur de dorénavant respecter la règle : « Dorénavant, je te demande de respecter ce que nous avons défini ensemble ou de m’alerter en cas d’imprévus ».

5- Renouveler l’engagement réciproque

Vérifiez que l’interlocuteur est prêt à s’engager à respecter le contrat : « Sommes-nous d’accord là-dessus ? ».

Vérifiez l’accord de l’interlocuteur aux niveaux verbal (ce qu’il répond), para-verbal (sa manière de répondre) et non verbal (son comportement).

Si vous percevez de la réticence de sa part, faites part de votre perception. Puis, questionnez-le/la pour identifier le problème et lever la résistance : « j’ai l’impression que quelque chose vous gêne…, qu’est-ce qui vous empêche de… ? »

Une fois le « oui » obtenu, assurez-vous de sa confiance dans le respect du contrat dans le futur : « je suis sûr que dorénavant nous allons… »

Prendre date.

____________________________________________________________________________________________________

Vous voulez devenir un(e) meilleur(e) manager ? Cegos vous recommande un livre rédigé par plusieurs experts en management : La boîte à outils du leadership.   ____________________________________________________________________________________________________

 

Terminons par un exemple

Jean, Directeur Administratif et Financier d’une filiale d’un groupe industriel, fait remonter en retard des données financières mensuelles à Pierre, le Directeur Administratif et Financier du groupe. De plus, ces données sont erronées. Aussi, Pierre n’a pas pu consolider les comptes dans les délais impartis. Après réflexion, il décide d’appeler son correspondant local pour recadrer le comportement hors-jeu et traiter l’erreur. Il a distingué ce qui relève :

  • de la faute : le retard dans la transmission des données alors que le délai était connu. Il va utiliser le D.E.P.A.R pour obtenir l’engagement de son interlocuteur à respecter dorénavant la règle définie conjointement.
  • De l’erreur : les données transmises sont erronées. Il va utiliser le D.E.S.C pour que son correspondant trouve la solution par lui-même et pour lui donner envie de résoudre le problème.

[1] conçu par Véronique Binet et Jean-Pierre Testa de Cegos,

Vous voulez devenir un expert en management de proximité ? Je vous propose la formation Cegos Manager une équipe - Niveau 1

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Elodie Il y a 4 mois

Merci beaucoup pour cet article, j’ai une question concernant le 3eme point « positionner la règle ».
Est-il possible d’utiliser cet outil pour convenir d’une règle nouvelle qui n’aurait pas été préalablement définie et aurait du fait engendré la faute? Le renouvellement de l’engagement se transformant ainsi en prise d’engagement. Un autre outil serait-il plus adapté?
Au plaisir de votre retour.

Répondre
Jean-Pierre

Jean-Pierre Il y a 4 mois

@Elodie : oui, il est tout à fait possible d’utiliser cet outil pour convenir d’une règle nouvelle qui n’aurait pas été préalablement définie et aurait de fait engendré la faut. Le renouvellement de l’engagement se transformant ainsi en prise d’engagement.. cela donnerai :
préciser la règle définie qui n’a pas été respectée.
Rappelez l’utilité du respect de la règle : « C’est essentiel pour la réussite de notre mission »
Vérifiez que l’interlocuteur est prêt à s’engager à respecter le contrat : « Sommes-nous d’accord là-dessus ? »
Merci pour cet ajout.
Cordialement

Répondre
Avatar

Augry Franck Il y a 3 mois

« C’est une des premières choses que l’on devrait apprendre aux futurs managers que de savoir intelligemment gérer des conflits !
Tous ont à y gagner, fluidité de la communication, maintient de la motivation, réduction du tunrover, mais surtout c’est une des formes de respects les plus fondamentales pour toute entreprise qui veut avoir plus de collaborateurs engagés !
car le sujet est bien celui-ci les entreprises qui gagnent sont celles qui ont le plus de collaborateurs engagés !
les autres rament pour remonter un courant négatif qu’elles ont soit générées soit encouragé soit créé par négligences!
merci pour ce nouvel article si intéressant
Franck Augry
https://lemanagerethique.fr/

Répondre
Jean-Pierre

Jean-Pierre Il y a 3 mois

@Augry Franck : merci pour votre tépoignage et votre soutien. Cordialement

Répondre
Avatar

Baudouin le Roux Il y a 3 mois

Merci pour cet article, court mais efficace ! Merci notamment d’insister sur l’importance de la communication, et par extension sur la nécessité des contacts humains entre managers et managés. Aujourd’hui, ce n’est malheureusement pas la tendance partout, avec une mécanisation des rapports qui a tendance à déshumaniser les relations. Les êtres humains ne sont pas des machines, ils ont besoin de contacts !

Répondre
Avatar

franck robicquet Il y a 2 mois

encore plus efficace: la co-construction des règles du jeu avec son équipe. Les avantages sont essentiellement un engagement pro-actif des personnes, des échanges et une validation de la compréhension des enjeux, un renforcement de l’esprit d’équipe.

Répondre
Avatar

Alexia Il y a 2 mois

Très bon article sur le management, de plus il est important de ne pas confondre le management et le leadership en Sécurité : https://safetyvigilante.com/pourquoi-le-management-de-la-securite-nest-pas-lequivalent-du-leadership-en-securite/

Répondre
Avatar

Sandra Il y a 2 mois

effectivement c’est utile de rappeler ces fondamentaux

Répondre
Avatar

Ibar Il y a 2 mois

L’exemplarité, le respect mutuel, la confiance …me semblent essentiel pour définir un cadre . Et dans un cadre on peut mettre beaucoup de liberté avec rigueur loin de toute rigidité, voire dictature, de mon point de vue.
Nous sommes en 2019, le monde bouge, les humains bougent tout va très vite, le management suit il ce rythme ???
Le concept agile me plait beaucoup dans un esprit collectif .

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.